Examen VTC – GUIDE COMPLET

Qu’est-ce que l’examen VTC ? L’examen VTC fait partie intégrante de l’examen T3P pour devenir conducteur de taxi, de VTC (voiture de transport avec chauffeur) ou de VMDTR (véhicule motorisé deux trois roues). Depuis le 1er janvier 2017, l’examen possède un tronc commun aux taxis et aux VTC.

Réussir cet examen permet d’obtenir la carte professionnelle VTC qui est indispensable pour devenir chauffeur VTC en France et exercer légalement le métier de VTC en indépendant ou via les plateformes de type Uber, Chauffeur Privé, Kapten… L’examen VTC se compose de deux épreuves : une épreuve théorique (épreuve d’admissibilité) et une épreuve pratique (épreuve d’admission) auxquelles les candidats sont préparés grâce à une formation VTC. La réussite des 2 épreuves permet au candidat d’obtenir sa carte VTC.

Préparer l’examen pour devenir chauffeur VTC

Comment s’inscrire à l’examen VTC ?

Pour s’inscrire à l’examen VTC, le candidat doit s’inscrire à la Chambre des Métiers de l’Artisanat de son département et s’acquitter des frais d’inscription de 206€ (tarif national fixé en 2020). Il est possible de s’inscrire à l’examen VTC seul ou en candidat libre en passant directement par le site de la CMA ou via un centre de formation agréé qui constituera votre dossier si vous avez suivi en amont une formation VTC pour préparer l’examen.

Les documents nécessaires pour l’inscription à l’examen VTC

Pour être accepté par la CMA (Chambre des Métiers de l’Artisanat), le dossier d’inscription doit être complet et comporter les 4 documents suivants :

  • Permis de conduire (plus de 3 ans ou plus de 2 ans si conduite accompagnée)
  • Pièce d’identité (carte d’identité française ou passeport européen, carte de séjour ou passeport du pays d’origine)
  • Justificatif de domicile de moins de 3 mois
  • Une photo d’identité
  • Photocopie de l’attestation de PSC1 (de moins de 2 ans)

Les nouveautés de l’examen T3P

Il y a depuis peu, quelques nouveautés dans l’examen T3P. D’une part pour les taxis, l’épreuve  d’anglais est devenu obligatoire, mais l’épreuve de topographie s’est nettement simplifiée, beaucoup moins de rues à apprendre par cœur, plus de plans muet et l’autorisation d’utiliser le GPS pendant l’épreuve pratique.

D’autre part, pour les VTC le programme s’est un peu étoffé, mais la grande nouveauté est l’épreuve de conduite. Enfin pour les VMDTR, tout est nouveau.

Comment se passe l’examen de chauffeur VTC ?

Épreuve théorique

7 épreuves écrites

Résultats examen théorique

Note de l’examen théorique /20

Épreuve pratique

1 épreuve de conduite

Résultats examen pratique

Note de l’examen pratique /20

Validation de l'examen

Moyenne générale d’au moins 10/20

Obtention de la carte professionnelle VTC

Demande auprès de la préfecture du département de votre domicile (ou à la préfecture de police à Paris).

Comment réussir l’examen VTC ?

Pour réussir cet examen, il faut obtenir d’abord la partie théorique (l’admissibilité), puis la partie pratique (l’admission). Dans un premier temps, nous allons voir comment réussir la partie théorique de l’examen, puis dans un second temps, nous verrons comment réussir la partie pratique.

Détails de l’examen VTC théorique

L’épreuve d’admissibilité VTC ou examen théorique se compose de 7 épreuves au total. Premièrement, il y a cinq matières communes aux taxis, aux VTC et aux VMDTR.

  • la réglementation T3P (transports publics particuliers de personnes)
  • la gestion
  • la sécurité routière
  • le français (questions sur un texte)
  • l’anglais (épreuve uniquement écrite et sous forme de questions à choix multiples)

Deuxièmement, il y a deux épreuves spécifiques à chacun des métiers. Pour les taxis, la spécificité se compose d’une épreuve portant sur la connaissance du territoire et la réglementation locale, puis d’une deuxième épreuve qui concerne la réglementation et la gestion spécifique aux taxis.

Pour les VTC et les VMDTR, la spécificité se compose de deux épreuves : l’une sur le développement commercial et l’autre sur la gestion spécifique aux VTC et VMDTR.

La durée complète de l’examen théorique est de 3h50 et les épreuves sont constituées de 107 questions : 91 Questions à choix multiples (QCM) et 16 Questions à réponses courtes (QRC).

Pour réussir l’examen VTC théorique, le candidat doit obtenir une moyenne générale de 10 sur 20, sans note éliminatoire (note inférieur ou égal 6/20).

Chaque matière est notée sur 20 points et possède un coefficient. Par exemple une note de 11 sur 20 en réglementation (coefficient 3) correspond à 33 points. Tandis que cette même note de 11 sur 20 en anglais (coefficient 1) ne rapportera que 11 points au candidat.

La somme de tous les coefficients est de 17. Il faudra obtenir au moins 170 points pour avoir son examen et cela sans notes éliminatoires. C’est à dire, qu’il faut au minimum avoir 4 en anglais et 6 dans toutes les autres matières.

Coefficients des épreuves de l’examen VTC théorique

  • Réglementation du transport public particulier de personnes (coefficient 3)
  • Gestion d’entreprise (coefficient 2)
  • Sécurité routière (coefficient 3)
  • Français (coefficient 2)
  • Anglais (coefficient 1)
  • Développement commercial spécifique VTC (coefficient 3)
  • Réglementation VTC (coefficient 3)

Les résultats sont envoyés par la CMA quelques semaines après le passage de l’examen VTC théorique par le candidat. Une fois admissible, le candidat est convoqué pour présenter l’admission c’est-à-dire l’épreuve pratique de l’examen VTC. Attention, l’inscription à l’examen pratique n’est possible qu’après avoir réussi l’examen théorique.

Conseils pour réussir l’examen VTC théorique

L’examen théorique VTC est une épreuve écrite, vous avez d’un côté une feuille de questions et d’un autre côté une feuille de réponses. Les surveillants que vous aurez dans la salle d’examen à la chambre des métiers vous expliqueront que vous devez écrire uniquement sur la feuille des réponses et qu’il ne faut pas écrire sur la feuille des questions.

Le tout premier conseil que nous pouvons vous donner pour réussir la partie théorique de l’examen VTC, comme pour n’importe quel examen écrit, n’attaquez pas tout de suite la première question. Prenez bien le temps de d’abord lire toutes les questions et les choix de réponse possible. Pour rappel, les trois quarts de l’examen théorique VTC se compose de QCM ou de QRC. Donc lisez d’abord les questions ensuite lisez les réponses pour avoir une vue d’ensemble.

Le deuxième conseil pour réussir l’examen VTC théorique, c’est de fonctionner par élimination dans le choix de vos réponses. Sachez qu’il ne peut pas y avoir 3 réponses à une question. Enfin jusqu’à aujourd’hui on n’a jamais eu trois réponses possibles à une question quel que soit la matière. Donc pensez à éliminer directement les réponses qui sont hors sujet. Si vous avez été correctement préparé en suivant une formation VTC théorique et en révisant avec un livre VTC, vous saurez reconnaître rapidement les réponses qui n’ont pas de sens pour pouvoir les éliminer. Ceci facilitera ainsi le choix de vos réponses aux QCM et QRC. N’oubliez pas que vous avez du temps pour l’examen théorique, donc prenez le temps de vous relire avant de rendre votre copie.

Envie de réussir l’examen ? Commandez un livre VTC

🕮 Pour la révision et la préparation des épreuves théorique et pratique de l’examen VTC, vous pouvez acheter un livre VTC. C’est très utile pour réviser chez soi en plus d’une formation ou pour les candidats libres. En France, il existe principalement 2 livres de révision pour aider les futurs chauffeurs VTC, vous pourrez vous procurer ces deux manuels pour quelques euros sur Amazon. Pour faire le bon choix avant d’acheter votre livre VTC, découvrez les avis et le comparatif entre les 2 ouvrages en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Détails de l’examen VTC pratique 

L’épreuve d’admission ou examen VTC pratique est une mise en situation professionnelle du candidat. Cette épreuve se déroule à bord d’un véhicule durant une vingtaine de minutes au cours desquelles le candidat est évalué dans quatre domaines :

  • sa faculté à élaborer un parcours
  • sa capacité à adopter une conduite souple et en sécurité
  • son aptitude à prendre en charge un client, à répondre à ses besoins et questions
  • son aptitude à établir le prix de la course et la facture

La durée complète de l’examen pratique est de 45 minutes et se compose d’une épreuve de conduite dans laquelle le candidat joue le rôle de chauffeur VTC pour un jury de 2 personnes qui jouent le rôle de clients (1 membre de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat et 1 professionnel VTC).

L’épreuve pratique de l’examen VTC nécessite de se munir d’un véhicule double-commande. Votre centre de formation VTC pourra vous proposer un véhicule double-pédale dédié à l’examen VTC ou vous orienter vers un partenaire de confiance pour la location du véhicule.

Le candidat chauffeur VTC est évalué sur les points suivants :

  • Préparation et réalisation du parcours (2 points)
  • Sécurité et souplesse de conduite, respect du code (10 points)
  • Qualité de prise en charge et relation client (6 points)
  • Facturation des prestations (2 points)

Pour réussir l’épreuve pratique et donc devenir conducteur de taxi, conducteur de VTC ou  conducteur de VMDTR, le candidat doit obtenir une note de 12/20 minimum et ne pas commettre de faute éliminatoire.

Notation de l’épreuve pratique de l’examen VTC

  • l’élaboration du parcours est notée sur 2 points pour les taxis et sur trois points pour les VTC et les VMDTR.
  • la conduite est notée sur 10 points.
  • la relation client est notée sur 5 points.
  • la facturation est notée sur 3points pour les taxis et sur 2 points pour les VTC et les VMDTR.

Suite à la réussite de l’examen pratique, vous devrez attendre la réception de la carte professionnelle VTC pour pouvoir commencer à exercer le métier de chauffeur VTC.

Conseils pour réussir l’examen VTC pratique 

Pour l’examen pratique, le conseil essentiel que nous pouvons vous donner, c’est de soigner votre présentation avec la bonne tenue. C’est à dire, la tenue d’un futur chauffeur VTC : un costume, une cravate, une veste, une chemise, le pantalon qui va avec le costume et des chaussures de ville.

En effet, le jour de l’épreuve pratique VTC vous n’êtes plus un élève, vous êtes un chauffeur VTC et vous allez accueillir deux clients pour une course. Il est important de vraiment se mettre ça dans la tête pour pouvoir réussir l’épreuve pratique VTC. Trop de candidats l’oublient. Bien sûr, il y a une préparation en amont lors de la formation VTC pratique ou vous êtes préparé sur les questions concernant les lieux touristiques et monuments à connaître, le style de conduite qui est attendu et aussi sur la rédaction du devis et de la facture.

Le second conseil important pour réussir la partie pratique de votre examen VTC est de respecter les bonnes pratiques lors de la prise en charge des examinateurs qui jouent le rôle de passagers. Lors de votre arrivée au lieu indiqué sur votre convocation vous pouvez directement vous présenter aux examinateurs. Pour l’examen VTC pratique, vous devez présenter quatre documents aux examinateurs :

  • votre pièce d’identité
  • votre permis de conduire
  • le contrat de location de votre véhicule
  • votre convocation à l’examen pratique

Une fois que les examinateurs auront vérifié vos documents, ils vous expliqueront le déroulé de votre examen et vous donneront votre ordre de passage. Si les examinateurs vous demandent de commencer la prise en charge à la place conducteur, prenez place et effectuez les réglages du véhicule.

Après avoir effectué ces réglages, sortez et rejoignez les examinateurs en passant par l’avant du véhicule. Ne serrez jamais la main aux examinateurs sauf s’ils vous la tendent. Si les examinateurs ont des bagages, proposez-leur de les charger dans le coffre. S’ils acceptent, mettez leurs bagages dans le coffre avant de faire monter les examinateurs à bord du véhicule. Si le duo d’examinateurs n’est pas mixte, commencez par ouvrir la porte arrière droite du véhicule pour le premier examinateur. Ensuite, refermez-la délicatement puis ouvrez à l’autre examinateur la portière passager avant. Si le duo est composé d’un homme et d’une femme faite toujours monter la femme en premier, même si celle-ci s’assoit sur le siège passager avant du véhicule.

Finalement, réussir l’examen pour devenir chauffeur VTC est vraiment simple. Il suffit d’avoir une bonne préparation c’est sûr, mais ce n’est pas très compliqué à partir du moment où on est impliqué et on a correctement réviser. Tout ce que nous pouvons rajouter, c’est de concentrer vos efforts sur le choix d’une bonne formation VTC, renseignez-vous sur les centres VTC agréés dans votre région, les retours d’expérience des élèves, le taux de réussite…